Boulevard Georges Deryck 124, 1480 Tubize

+32 2 355 98 95

Luc Vander Mynsbrugge, Les branches de la vie

De

Vendredi 06 Décembre au 15 Décembre 2019

Expos & Publications

Exposition accessible gratuitement
du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 13h à 17h.
Les samedis et dimanches de 14h à 18h.

« Avant Luc Vander Mynsbrugge était chef-propriétaire d’un restaurant bien connu à Nieuport. Il a échangé sa louche, ses pots et ses poêles contre son amour de toujours: le chevalet, les pinceaux et la peinture acryl et huile. Son atelier est devenu sa deuxième maison. Aussi bien dans la cuisine que devant son chevalet, il arrive à créer de vraies perles de beauté. Il a hérité la passion pour la peinture de son père Karel Vander Mynsbrugge. A corps perdu, Luc Vander Mynsbrugge arrive à reproduire des créations figuratives tout à fait impressionnantes. Selon l’artiste ‘’cuisiner’’ est synonyme d’une jouissance temporaire de l’art et c’est grâce à la peinture qu’on n’arrête pas d’en jouir. N’hésitez pas à utiliser votre regard artistique lors de cette exposition. » Georges Keeters.

Mes débuts
Mon père, Charles Vander Mynsbrugge, ancien rédacteur en chef de l’hebdomadaire Het Laatste Nieuws m’a fait connaître les galeries de Knokke où il s’inspirait car il peignait et reproduisait les oeuvres des plus grands artistes comme Pissarro, Renoir, Van Gogh et encore bien d’autres. Photographe renommé, il a peint de nombreuses toiles de l’agglomération de Bruxelles. Sachant que j’adorais dessiner, il m’a convaincu de peindre et de commencer sur bois et à l’acrylique, début difficile mais résultat à la clé!

Tout ‘’Ket’’ de Bruxelles, j’ai toujours aimé les arbres, grimper dans ces arbres, admirer leurs branches qui donnent les fruits et la vie! Toujours aller plus haut et voir ces branches grandir. Dans mes tableaux, on retrouve souvent ces branches et ces fleurs qui pour moi sont importantes et représentent la poursuite de la vie.

Le Changement
2007 devint l’année du changement, une autre façon de peindre, une autre façon de voir les choses, une autre façon de créer, une autre imagination de couleurs et surtout le commencement d’une autre vie.
Martine m’inspire, donne de la chaleur dans mes couleurs, et à mes côtés me donne tant d’idées que je peins avec une passion différente et une autre vision de l’Art Nouveau.
Le déclic de la vie et de cette branche qui n’arrête de grandir et d’être dans ma tête, me porte toujours plus loin et mes doigts emprisonnent mes pinceaux qui à chaque nouvelle toile font la différence.


La presse en parle

Deux nouvelles oeuvres murales à Tubize

Deux nouvelles oeuvres murales à Tubize

15.06.2018